Carte syndicale professionnelle

 

Les Cartes syndicales sont nominatives et délivrées pour voie postale à chaque membre.

 

La Carte syndicale atteste de votre Statut presse et de votre adhésion au syndicat WorkPress.

Les cartes syndicales et les services offerts gratuitement aux membres sont personnalisés en fonction de l’appartenance au Collège syndical que vous aurez choisi : JournalistPhotojournalistAudiovisual Reporter, Blogger, Press Editor

Carte syndicale de journaliste

Qui peut devenir membre du syndicat WorkPress ?

Comme le nom du syndicat WorkPress l’indique, l’adhésion SOLO  est ouverte à tout travailleur des médias mais également à tout Citoyen qui collecte (1), rassemble, analyse et/ou produit de l’information destinée à informer un large public. (2)
Que cette information soit diffusée directement (blog, auto-édition, réseau sociaux) ou par l’intermédiaire d’un média, quel qu’en soit le support de diffusion (presse écrite, réseaux sociaux, Radio/TV, Vidéaste web, newswire, newsletter…).

 

Adhésion individuelle SOLO
L ‘ adhésion syndicale Syndicale SOLO est destinée au journaliste, photojournaliste, pigiste, enquêteur, analyse, chroniqueur, reporter d’images, éditeur, rédacteur ou blogueur… salarié, bénévole ou travailleur indépendant.

 

Adhésion Media Group

Un média, un média associatif ou une agence de presse peut devenir membre du réseau WorkPress en qualité de personne morale.

Votre adhésion Media Group  permet d’offrir à vos collaborateurs – permanents ou occasionnels – tout ou partie  des services du réseau : Statut presse, Carte syndicale et Carte de presse, service d’accréditation, compte de dépôts aux Copyright Services, messagerie For-Press-Only…

 

Devenir Membre de WorkPress

       Adhésion SOLO              

    Adhésion MEDIA Group

 
 
 
Notes :

               (1) Voir billet sur le Droit de collecter des informations et d’en protéger les sources

             (2) Extraits de l’article 19 du PIDCP (Pacte international relatif aux droits civils et politiques) de l’ONU adopté le 16 décembre 1966, entré en vigueur le 23 mars 1976 et ratifié par 173 États (en 2021). 

« Le journalisme est une fonction exercée par des personnes de tous horizons, notamment des reporters et analystes professionnels à plein temps ainsi que des blogueurs et autres particuliers qui publient eux-mêmes le produit de leur travail, sous forme imprimée, sur l’Internet ou d’autre manière, et les systèmes généraux d’enregistrement ou d’octroi de licence pour les journalistes par l’État sont incompatibles avec le paragraphe 3.

« Les régimes d’accréditation limitée peuvent être licites uniquement dans le cas où ils sont nécessaires pour donner aux journalistes un accès privilégié à certains lieux ou à certaines manifestations et événements. Ces régimes devraient être appliqués d’une manière qui ne soit pas discriminatoire et soit compatible avec l’article 19 et les autres dispositions du Pacte, en vertu de critères objectifs et compte tenu du fait que le journalisme est une fonction exercée par des personnes de tous horizons. »

« Le paragraphe 2 de l’article 19 du PIDCP protège toutes les formes d’expression et les moyens de les diffuser. Il peut s’agir de l’expression orale et écrite et de la langue des signes, et de l’expression non verbale, comme les images et les objets d’art. Les moyens d’expression englobent les livres, les journaux, les tracts, les affiches, les banderoles, les vêtements et les mémoires judiciaires. Sont visées aussi toutes les formes de médias audiovisuels ainsi que les modes d’expression électroniques et l’Internet

Références :