conference-press-card-1100x300

 

Votre Carte de presse internationale

Workpress gère l'obtention de la Carte de presse internationale de ses Membres et aux collaborateurs des médias ou Agence de presse partenaires. Cette carte atteste de votre statut de journaliste et facilite vos activités presse

Afin de respecter les législations, les règles déontologiques et interdire toute usurpation d’identité, seul un Membre dont la candidature au statut presse a été acceptée - et son identité vérifiée - peut obtenir une carte de presse internationale à son nom, à son nom de plume ou son pseudonyme.

 

Carte de Presse Internationale pour qui ?

La carte de presse internationale peut-être délivrée à tout Citoyen qui collecte, rassemble, analyse et/ou produit de l'information destinée au public. Que cette information soit diffusée directement (blog, auto-édition) ou par l'intermédiaire d'un média, quel qu’en soit le support de diffusion (presse, écrite, réseau, R/TV, Agence...). La carte de presse internationale peut-être obtenue par  un freelance, enquêteur, analyse, chroniqueur, reporter d’images, éditeur, rédacteur ou blogueur… (2)

 

Carte de Presse Internationale pour quels usages ?

La carte de presse atteste de votre statut de journaliste. Lors de la délivrance initiale de votre Press Credential  votre statut aura été enregistré et déclaré par nous ou votre média d'un ou des organisme choisis : World Media Directory, Mediatlas, ISNI, Benn's Media , IFEX,  syndicat professionnel, Agence de presse... : 

- La Carte de Presse facilite l'accès aux coulisses du sport, du divertissement et des événements politiques, business ou culturels afin de recueillir et commenter l'actualité;

- Les journalistes en reportage à l'étranger ont besoin d’une accréditation et d'autorisations locales qui pourront être obtenues par nos services multilingues d'accréditation;

- La Carte de presse atteste que son détenteur est un journaliste professionnel;

- La Carte de presse atteste que ses documents, ordinateur ou mobile sont susceptibles d'être couverts par le droit de la presse et la protection des sources journalistiques; (1)

- La Carte de Presse ouvrent de très nombreux avantage tarifaires : Transports, voyages, hôtels, location de véhicules, courriers exprès...

 

Carte de presse - Press Card journalist - Photojournaliste

 

Un statut de journaliste vérifiable 24/7/365

Votre Carte de Presse  atteste de votre statut de journaliste. Que vous utilisiez votre nom ou un pseudonyme déclaré, votre statut presse pourra être vérifié par votre interlocuteur.

Le QRCode figurant sur votre carte de presse et vos cartes de visite permet de vérifier votre identité et votre statut presse 24h/24. 

Votre statut de journaliste pourra également être vérifié par consultation des registres publics tels que World Media Directory, Mediatlas, ISNI, Benn's Media...

 


Votre statut pourra être complété par l'adhésion à un Syndicat professionnel 

- Cette adhésion sera déposée et gérée par le bureau WPA auquel vous serez rattaché ;
- L'adhésion à un syndicat professionnel reconnu est souvent imposé par des médias, marketeplace ou organisateurs d'événement;
- Certains syndicats délivrent à leur membres une Carte Professionnelle de Journalistes et vous feront bénéficier de nombreux avantages et promotions presse.

 

Notre service d’accréditation presse

Pour être accrédité, lors de la plupart des événements, il vous suffira, de justifier de votre statut presse en présentant votre carte de presse. Vous pouvez aussi demander à notre service accréditation de rédiger une lettre de mission ou de prendre contact avec les organisateurs en fonction de l’événement à couvrir.
    Vos accréditations presse

 

Demandez un dossier de candidature au statut presse

  Demande d'adhésion

 

 

 card-qr-flash-400

 

verif-iphone-web-fr-400

 

                   (1) Voir billet sur le Droit de collecter des informations et d’en protéger les sources

                   (2) « Le journalisme est une fonction exercée par des personnes de tous horizons, notamment des reporters et analystes professionnels à plein temps ou à temps partiel ainsi que des blogueurs et autres particuliers qui publient eux-mêmes le produit de leur travail, sous forme imprimée, sur Internet ou d’autre manière. Les systèmes généraux d’enregistrement obligatoire ou d’octroi de licence pour les journalistes par l’État ou des services d'un État sont incompatibles avec le paragraphe 3 de l’article 19 du PIDCP Adopté le 16 décembre 1966, entré en vigueur le 23 mars 1976 et ratifié par 167 États. »